CTI ou la téléphonie intelligente depuis OGUST


imagesLa téléphonie est maintenant possible avec OGUST Manager et c’est ce que l’on appelle la “téléphonie intelligente”.

Le CTI, le Couplage Téléphonie-Informatique permet de mettre en relation le système de téléphonie et votre logiciel de gestion OGUST. Il est par exemple possible d’appeler directement depuis la fiche d’un contact en cliquant sur son numéro de téléphone dans Ogust Manager, mais également de recevoir des appels et afficher dans Ogust Manager le nom du contact appelant, permettant ainsi d’ouvrir sa fiche et de tracer l’appel au moyen d’une note.

Qu’est-ce que c’est ?

Vous appelez désormais en cliquant sur une icône dans votre logiciel (Click-to-Call), vous n’avez plus besoin de prendre votre téléphone et de composer le numéro. Vous n’avez d’ailleurs pas besoin non plus d’aller chercher la fiche du client dans votre base de données et de prendre note de l’appel . Tout ceci est automatisé à la connexion. Le CTI est un outil de convergence entre la voix et les données clients.

Plusieurs avantages  pour l’utilisateur :

  • Lors de l’appel, la fiche de l’interlocuteur s’affiche permettant d’accéder immédiatement au compte du client, à ses mails, factures et planning par exemple.
  • L’identification de l’interlocuteur permet de s’adresser à lui de façon personnalisée.
  • Le motif et contenu de l’appel est enregistré et transféré à un collaborateur.

Cette technologie permet en effet de coupler votre service de téléphonie avec vos outils de gestion clients dans OGUST : le gestionnaire a alors à sa disposition toutes les données utiles sur le client lui permettant de répondre au mieux et au plus vite à sa demande. Tous les appels, entrants et sortants sont classés et historisés dans la fiche du client. Une note s’affiche à la connexion de l’appel et vous pouvez saisir les informations qui importent. Toute personne en contact avec le client aura l’historique des appels et la nature des conversations avec le client.

OGUST est actuellement compatible avec trois partenaires de téléphonie (KEYYO, TWILIO, et OVH)

Lire la suite

Ogust en avant pour le French Tech Tour Canada 2016

Ogust poursuit son aventure démarrée il y a un an au Canada, et projète de s’y implanter durablement courant 2016.

Le French Tech Tour Canada est un programme d’accélération commerciale qui permet, durant trois semaines, de s’immerger pleinement dans le marché canadien avec 3 objectifs :

  • Générer des opportunités commerciales concrètes.
  • Assimiler et s’approprier les méthodes business nord-américaines.
  • Etendre sa visibilité sur les deux centres économiques du pays (Toronto et Montréal).

Ogust sera présent avec 9 autres entreprises sélectionnées du 6 au 24 juin 2016 au Canada.

Source : Découvrez Ogust , logiciel de gestion en ligne pour les services à la personne| French Tech Tour Canada 2016  

Vers une nouvelle expérience des services à la personne

L’acte d’achat n’est pas seulement le produit d’une réflexion 100% rationnelle – j’achète parce que le produit est de qualité et son prix acceptable -, mais affectif – j’achète parce que j’aime cette marque et parce qu’elle est créatrice de souvenirs et d’émotions. C’est « l’expérience client » qui dicte les comportements d’achat. L’expérience client, c’est « l’émotion ressentie » par un client lorsqu’il entre en contact avec une entreprise, un produit ou un service (comme les services à la personne), indépendamment du point de contact (physique, téléphone, Web). Cette émotion est créatrice de souvenirs que le consommateur va garder et partager. Il attend que la marque lui fasse vivre des expériences positives, voire émotionnelles en anticipant ses besoins.
Ainsi, les deux variables de l’acquisition et de la rétention client sont donc le produit (ou service) et l’expérience. Le prix est presque devenu accessoire. Il ne compte, d’après certaines études, que pour 20% dans la décision du client. Il faut garder à l’esprit qu’un client satisfait qui a tout ce qu’on lui a promis peut partir simplement parce qu’on lui propose mieux ailleurs. Ça n’est pas l’exécution de la promesse qui renforce ou fragilise la fidélité du client mais la nature même de cette promesse. Oui, le client vient pour le produit et il reste pour l’expérience.
Lire la suite

“Uberisation” des services à la personne. Entre risque et opportunité (2/2)

Moins d’un an après l’arrivée du Trio Helpling, HomeJoy et Hassle en France, seul Helpling a su pour le moment s’installer sur son marché après que ses concurrents directs aient dû totalement cesser leur activité.
Non pas que l’idée soit mauvaise ou que le marché soit trop petit pour accueillir plus d’un acteur. Non, la chute de Homejoy a été précipitée par quatre actions en justice. Comme beaucoup sur le secteur, l’entreprise s’est construite sur le recours à des travailleurs indépendants, ce qui lui permet de fortement limiter ses coûts (voir la première partie de l’article) et de gagner en flexibilité. Les plaintes déposées contre Homejoy réclamaient la reclassification de ces travailleurs indépendants, pour leur accorder le statut de salarié. Et c’est là que tout le modèle s’effondre ! Mais ce n’est pas tout : ces entreprises souffraient également de mauvaises évaluations de la part des clients. Cependant l’enjeu reste suffisamment sérieux pour que Helpling rachète ce qu’il reste de HomeJoy et Hassle pour s’ancrer toujours un peu plus sur un marché mondial de près de 200 milliards de dollars.
Lire la suite

Trente voix pour Curie | Opération philanthropique soutenue par Ogust

Le métier des services à la personne compte parmi les plus estimables et les plus utiles de nos sociétés modernes. Avec la solution Ogust et au travers de prestataires tels que vos entreprises, nous sommes fiers de contribuer à l’amélioration de la vie de nos concitoyens, jeunes ou âgés, actifs ou retraités, en bonne ou en moins bonne santé. C’est ce sens aigu de la responsabilité sociale qui nous conduit aujourd’hui à nous engager en faveur d’une cause en résonance avec les services à la personne : la recherche contre le cancer.
Lire la suite

“Uberisation” des services à la personne. Entre risque et opportunité (1/2)

« Le ménage à domicile bouleversé par l’arrivée de nouveaux acteurs qui cassent les prix », titrait le Figaro le 16 octobre 2014, après que plusieurs entreprises se soient lancées en France dans la mise en relation entre particuliers et aide-ménagers autoentrepreneurs. Un modèle économique qui permet à ces nouveaux venus de casser les prix. Alors que le tarif d’une heure de ménage à domicile se situe aux environs de 20 euros dans les agences traditionnelles avant déduction fiscale, Helpling affiche un tarif de 17,90 euros (pour une prestation ponctuelle), Hassle 15,90 euros et Homejoy 18,90 euros. Ces sites prélèvent une commission de près 20% en moyenne sur la rémunération des aides-ménagers.

Lire la suite